Sauter la navigation

Quelles sont les conséquences fiscales d'un divorce ?

  • En règle générale, les conditions pour une taxation des époux ne sont plus remplies au plus tard l'année du divorce, car il n'y avait plus de communauté de vie et d'économie durant cette année civile. Deux taxations individuelles doivent donc être effectuées pour cette année civile.
  • A partir de 2013, les frais de la procédure de divorce, y compris les règlements consécutifs au divorce (par exemple les frais de règlement de l'autorité parentale sur un enfant commun, les frais de décision sur l'obligation d'entretien envers les enfants et le conjoint/partenaire) ne peuvent plus être déduits comme charges exceptionnelles.
  • Les pensions alimentaires versées à l'époux/partenaire divorcé peuvent être déduites sur demande en tant que dépenses spéciales jusqu'à un montant maximum de 13.805 euros. Le montant maximum est augmenté des cotisations d'assurance maladie et d'assurance dépendance prises en charge pour la couverture de base de l'époux/partenaire divorcé ou durablement séparé. Le bénéficiaire doit toutefois accepter la demande (annexe U) et déclarer les pensions alimentaires comme autres revenus.
  • Si les pensions alimentaires versées à l'époux/partenaire divorcé ne sont pas considérées comme des dépenses spéciales, elles peuvent être déduites comme charges exceptionnelles jusqu'à un montant maximum de 8.820 euros si la personne entretenue ne possède pas ou peu de patrimoine. Les revenus et rémunérations de la personne à charge supérieurs à 624 euros sont déduits du montant maximal.
  • En cas de séparation ou de divorce des époux/partenaires de vie, les parts de copropriété d'un bien appartenant conjointement aux époux/partenaires de vie - qui est ou a été encouragé par l'article 10e de la loi sur l'impôt sur le revenu ou par la loi sur les allocations de logement - doivent à nouveau être traitées comme des biens distincts. Cela peut avoir une influence sur la consommation du bien par l'époux/partenaire ou sur la détermination de l'allocation de logement.
 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.