Sauter la navigation

Quels sont les allègements fiscaux dont bénéficient les personnes handicapées en matière d'impôt sur le revenu et d'impôt sur les salaires ?

Situation juridique jusqu'en 2020 inclus :

Selon le type et le degré de handicap (GdB) constaté, les personnes handicapées et les personnes qui s'en occupent peuvent faire valoir des dépenses accrues pour leur train de vie auprès de leur administration fiscale compétente.

Pour les personnes handicapées et gravement handicapées dont le degré de handicap est compris entre 25 et 100, un montant forfaitaire de 310 euros à 1.420 euros par an est pris en compte lors de l'établissement de l'impôt sur le revenu ou de la retenue à la source de l'impôt sur le salaire.

Veuillez noter :
Si le degré de handicap est inférieur à 50 mais supérieur ou égal à 25, le montant forfaitaire ne peut être pris en compte que si le handicap donne droit à une rente légale (par exemple une rente d'accident, mais pas de l'assurance pension légale) ou à d'autres rémunérations courantes ou si le handicap a entraîné une perte permanente de la mobilité physique ou est dû à une maladie professionnelle typique.

Pour les personnes gravement handicapées avec les signes distinctifs Bl (aveugle) ou H (impotent), le montant forfaitaire est porté à 3.700 € par an.

Le montant forfaitaire ne couvre (plus) que les dépenses courantes et typiques pour l'aide dans les tâches habituelles et régulièrement répétées de la vie quotidienne, pour les soins et pour un besoin accru de linge. Toutes les autres dépenses liées au handicap, par exemple les frais d'opération ainsi que les traitements médicaux, les cures, les frais médicaux, les frais de médecin et les frais de transport, peuvent être pris en compte en tant que charge exceptionnelle conformément à l'article 33 EStG.

Si le montant forfaitaire en raison d'un handicap revient au conjoint/concubin ou à un enfant du travailleur pour lequel il a droit à un abattement pour enfants ou à des allocations familiales, et si ces personnes ne font pas usage du montant forfaitaire, celui-ci peut être lié aux caractéristiques électroniques de prélèvement de l'impôt sur les salaires (ELStAM). Une demande est nécessaire à cet effet. Le montant forfaitaire auquel un enfant a droit est en principe transféré pour moitié aux deux parents. Une autre répartition est possible sur demande commune des parents. Si l'un des parents est décédé ou ne vit pas sur le territoire national, le montant forfaitaire peut être transféré intégralement dans les ELStAM de l'autre parent. Pour les dépenses couvertes par le montant forfaitaire pour handicapés, il n'y a alors plus de droit à faire valoir une charge exceptionnelle selon l'article 33 EStG dans la déclaration d'impôt sur le revenu.
Pour la personne qui s'occupe d' une personne handicapée, il est possible de déduire 924 € par an comme montant forfaitaire.

Les personnes handicapées ayant un degré de handicap d'au moins 70 ou d'au moins 50 et dont la capacité de mouvement dans la circulation routière est fortement réduite peuvent - au lieu de l'indemnité forfaitaire de distance - faire valoir les dépenses réelles pour les trajets vers le lieu de travail en voiture de 0,30 euro par km effectivement parcouru.

Pour les trajets privés, les personnes gravement handicapées avec le signe G et un degré de handicap d'au moins 70 ou un degré de handicap d'au moins 80 peuvent faire valoir des dépenses jusqu'à 3.000 km à 0,30 euros chacune - soit 900 euros - par an. Pour les personnes gravement handicapées avec le signe aG (difficulté exceptionnelle à marcher), le signe Bl (aveugle) ou le signe H (impotent), les déplacements privés peuvent être pris en compte jusqu'à 15.000 km à 0,30 euros chacun - soit 4.500 euros - par an.

Veuillez noter :
Tous les avantages fiscaux mentionnés doivent être justifiés auprès de l'administration fiscale compétente par la présentation des avis de constatation correspondants. En règle générale, vous pouvez obtenir les justificatifs nécessaires auprès du Versorgungsamt.

Remarque

Vous trouverez également des informations sur les avantages fiscaux dans les"Conseils fiscaux pour les personnes handicapées"

 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.