Sauter la navigation

Quel est le patrimoine imposé dans le cadre de l'impôt sur les successions et les donations ?

Tout dépend de l'existence d'une obligation fiscale illimitée ou limitée.

  • L'obligation fiscale illimitée s'étend en principe à l'ensemble de la fortune du testateur, y compris celle située à l'étranger. Elle intervient lorsque le testateur ou la personne qui acquiert (dans le cas de l'impôt sur les donations, la personne qui attribue ou qui reçoit la donation) était un ressortissant du pays au moment de la naissance de l'impôt.

Sont notamment considérés comme résidents nationaux :

  • les personnes physiques qui ont leur domicile ou leur résidence habituelle en République fédérale d'Allemagne. La nationalité n'entre pas en ligne de compte.
  • les ressortissants allemands qui n'ont pas séjourné durablement à l'étranger plus de cinq ans avant le décès.
  • Si ni le défunt, ni le donateur, ni l'acquéreur n'étaient des nationaux, il y a obligation fiscale limitée. Elle ne s'étend qu'aux biens nationaux au sens du § 121 de la loi sur l'évaluation. Il s'agit notamment des biens agricoles et forestiers, des biens fonciers, des biens d'exploitation ainsi que des parts (au moins 10%) dans des sociétés de capitaux nationales situés sur le territoire national.
 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.