Sauter la navigation

Quelles sont les obligations de déclaration à remplir en matière d'impôt sur les successions et les donations ?

Toute acquisition soumise à l'impôt sur les successions et les donations doit être déclarée par l'acquéreur (en cas de donation, également par le donateur) à l'administration fiscale compétente en matière d'impôt sur les successions et les donations dans les trois mois suivant la prise de connaissance de la dévolution du patrimoine.

Une déclaration n'est pas nécessaire si l'acquisition repose sur une disposition à cause de mort (testament ou pacte successoral) ouverte par un tribunal allemand, un office notarial allemand ou un consulat allemand, et si la disposition à cause de mort indique sans équivoque le lien de la personne qui acquiert avec le défunt ou la défunte. Cela ne s'applique pas si l'acquisition comprend des biens immobiliers, des actifs d'entreprise, des parts de sociétés de capitaux qui ne sont pas soumises à l'obligation de déclaration selon l'article 33 ErbStG ou des biens étrangers. En outre, la déclaration peut être omise dans le cas d'une donation si celle-ci a fait l'objet d'un acte judiciaire ou notarié.

Le cas échéant, l'administration fiscale compétente demandera aux intéressés une déclaration d'impôt sur les successions ou sur les donations.

Celui qui doit déclarer une acquisition peut s'acquitter de cette obligation en adressant une lettre informelle au bureau des impôts compétent pour les droits de succession et de donation. La déclaration doit contenir les informations suivantes :

  • Le prénom, le nom, la profession et l'adresse du défunt ou du donateur et des acquéreurs
  • Date et lieu de décès du testateur ou de la testatrice ou date d'exécution de la donation,
  • L'objet et la valeur de l'acquisition,
  • Motif juridique de l'acquisition (par exemple, succession légale, legs, dotation),
  • lien personnel de la personne qui acquiert avec le testateur ou le donateur (p. ex. parenté, alliance, relation de service),
  • les donations antérieures faites par le défunt ou la personne qui fait la donation à l'acquéreur, selon la nature, la valeur et la date de chaque donation.

Vous pouvez également demander un formulaire de déclaration d'acquisition ou un formulaire de déclaration auprès de l'administration fiscale compétente pour les droits de succession ou de donation (voir Trouver votre administration fiscale) ou télécharger le formulaire sur le site Internet Portail des administrations fiscales sous Service Formulaires

L'établissement de l'impôt sur les successions et les donations n'entraîne pas de frais particuliers.

 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.