Sauter la navigation

Dans quels cas une attestation de non-opposition est-elle nécessaire en matière d'impôt sur les successions et les donations et qui la délivre ?

Lorsqu'un acquéreur étranger est impliqué dans une succession, les banques sont responsables des droits de succession si elles versent ou mettent à disposition des ayants droit étrangers les actifs qu'elles gèrent ou conservent avant le paiement des droits de succession. Pour éviter cette responsabilité, les banques demandent dans ces cas un certificat de non-objection aux droits de succession.

Le certificat de non-objection est délivré par l'administration fiscale compétente pour les droits de succession dès que, après examen des documents, les droits de succession fixés à l'encontre de l'acquéreur étranger ont été payés ou qu'il a été constaté qu'aucun droit de succession n'était dû.

 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.