Sauter la navigation

Existe-t-il des exceptions à l'obligation de payer l'impôt sur les mutations foncières ?

Il n'y a pas d'impôt sur les mutations foncières, par exemple, si vous achetez un terrain à votre conjoint ou à votre partenaire

vous héritez ou recevez une donation, vous l'achetez à votre époux ou épouse ou à votre partenaire enregistré(e), vous l'achetez à votre ancien(ne) époux(se) dans le cadre du partage des biens après le divorce ou à votre ancien(ne) partenaire enregistré(e) après l'annulation du partenariat, vous achetez à vos grands-parents, parents, enfants (y compris les enfants d'un autre lit) ou petits-enfants, ainsi qu'à leurs maris ou épouses, respectivement à leurs partenaires, vous les recevez ou les achetez dans le cadre du partage de la succession en tant que cohéritier ou cohéritière, respectivement en tant que mari ou femme ou partenaire enregistré(e) du cohéritier ou de la cohéritière, et le prix d'achat est de 2.Le prix d'achat ne dépasse pas 500 euros.

 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.