Sauter la navigation

Que dois-je faire pour obtenir une prolongation du délai de dépôt d'une déclaration préalable de TVA ?

En raison des délais de remise fixés par la loi, vous devez transmettre la déclaration préalable de TVA par voie électronique à l'administration fiscale au plus tard le 10e jour suivant la fin de la période de déclaration préalable correspondante (mois/trimestre) (article 18, paragraphe 1, phrase 1 de la loi relative à la taxe sur le chiffre d'affaires - UStG) et verser simultanément la taxe calculée à l'administration fiscale. En raison des dispositions légales, une prolongation de délai individuel n'est envisageable que dans des cas exceptionnels et justifiés.

L'administration fiscale peut toutefois prolonger d'un mois le délai de remise de la déclaration préalable de TVA et de paiement des acomptes en général (prolongation dite de longue durée, § 46 du décret d'application de la TVA - UStDV). Pour cela, vous devez faire une demande séparée. Si vous êtes tenu de déposer des déclarations préalables mensuelles, l'octroi de la prolongation du délai permanent est en outre subordonné au versement d'un acompte spécial (§ 47 UStDV) à l'administration fiscale. Les entrepreneurs qui déposent des déclarations préalables de TVA trimestrielles ne doivent pas verser d'acompte spécial. Le formulaire électronique qui vous permet de demander la prolongation du délai permanent et, le cas échéant, de déclarer un paiement anticipé spécial, est disponible sur la page d'accueilELSTER.

L'acompte spécial pour l'année en cours s'élève à un onzième de la somme des acomptes de TVA de l'année précédente. L'acompte spécial est pris en compte lors de la détermination de l'acompte pour la dernière période de déclaration préalable de la période d'imposition pour laquelle la prolongation du délai s'applique (§ 48 al. 4 UStDV). Dans le cas normal, la prise en compte a donc lieu dans la déclaration préalable du mois de décembre.

Exemple de calcul de l'acompte spécial :

Dans les déclarations préalables de TVA de janvier à décembre de l'année écoulée, vous avez déclaré des acomptes de TVA d'un montant total de 39 000 €. L'acompte spécial de 5.000 € a déjà été pris en compte dans la déclaration préalable du mois de décembre.
Pour le calcul de l'acompte spécial pour l'année civile suivante, la somme des acomptes de TVA de l'année écoulée sans déduction de l'acompte spécial versé est déterminante. Le montant de l'acompte soldé de 39.000 € doit donc être augmenté de l'acompte spécial imputé de 5.000 €. La base imposable de 44.000 € permet de calculer un acompte spécial pour l'année civile suivante de 4.000 € (1/11 de 44.000 €).

Vous devez demander la prolongation du délai jusqu'à la date à laquelle la déclaration préalable à laquelle la prolongation du délai doit s'appliquer pour la première fois doit être transmise à l'administration fiscale.



Exemple :

Vous êtes tenu de déposer chaque mois des déclarations préalables de TVA et souhaitez bénéficier pour la première fois de la prolongation du délai permanent pour la déclaration préalable de TVA de janvier. Vous devez transmettre la demande correspondante à l'administration fiscale avant le 10 février. En raison de la remise mensuelle des déclarations préalables de TVA, vous devez en outre déclarer et payer un acompte spécial à l'administration fiscale.

L'octroi de la prolongation du délai permanent ne fait pas l'objet d'une décision d'octroi distincte. Vous pouvez bénéficier de la prolongation de la durée de validité si l'administration fiscale ne rejette pas votre demande. Vous ne devez pas réitérer chaque année une demande déjà déposée, car la prolongation de délai est considérée comme accordée jusqu'à ce que vous ne souhaitiez plus y recourir ou que l'administration fiscale révoque la prolongation de délai permanente accordée (§ 46 UStDV). En revanche, vous devez déclarer et payer l'acompte spécial chaque année jusqu'au 10 février de l'année concernée.

 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.