Sauter la navigation

Quel est le montant de l'impôt sur le revenu ?

Le barème de l'impôt sur le revenu détermine l'impôt sur le revenu que vous devez payer. Le barème de l'impôt sur le revenu est le suivant en 2021 :

  • Votre revenu imposable est exonéré d'impôt jusqu'au montant de l'abattement de base. L'abattement de base s'élève en 2021 à 9.744 € pour les célibataires et à 19.488 € pour les personnes mariées.
  • À partir d'un revenu imposable de 9.745 € pour les célibataires et de 19.489 € pour les personnes mariées, le taux d'imposition est de 14 % (taux d'imposition initial).
  • Si votre revenu imposable dépasse 57.919 € (célibataire) ou 115.838 € (marié), le taux d'imposition est de 42 %.
  • À partir d'un revenu imposable de 274 613 € pour les célibataires et de 549 226 € pour les personnes mariées, le taux d'imposition est de 45 % (taux d'imposition maximal).

Si votre revenu imposable comprend des revenus exceptionnels, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier de réductions de tarif. La raison de la réduction de tarif est le barème progressif de l'impôt, qui entraîne une charge fiscale plus élevée en cas d'afflux de revenus cumulés au cours d'une année. Sont notamment considérés comme revenus exceptionnels les revenus perçus en une seule fois (par exemple les indemnités, les indemnités salariales, les indemnités compensatoires versées aux représentants de commerce et d'assurance indépendants, les plus-values d'exploitation ainsi que certains revenus provenant d'une activité pluriannuelle). Pour l'imposition des revenus extraordinaires, c'est en principe la règle du cinquième qui entre en ligne de compte.

En cas d'opérations de cession ou de cessation d'activité, vous pouvez alternativement demander une fois dans votre vie l'application d'un taux d'imposition réduit si

  • Vous avez atteint l'âge de 55 ans ou
  • Vous êtes en incapacité professionnelle permanente au sens de la sécurité sociale et que
  • si vos bénéfices de cession ou de cessation ne dépassent pas 5 millions d'euros.

Le taux d'imposition réduit s'élève à 56 % du taux d'imposition moyen sur l'ensemble des revenus imposables (y compris les revenus soumis à la réserve de progressivité), avec un minimum de 14 %.

Bases juridiques :

  • § 32a de la loi relative à l'impôt sur le revenu (EStG)
  • § 34 EStG
 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.