Sauter la navigation

Comment les frais de garde d'enfants sont-ils pris en compte sur le plan fiscal ?

Sous certaines conditions, vous pouvez faire valoir les frais de garde d'enfants comme dépenses spéciales jusqu'à un montant maximal.

Conditions

  • L'enfant vit dans votre logement ou est hébergé temporairement à l'extérieur avec votre accord, par exemple dans un internat. Si les parents ne vivent pas ensemble, cela dépend en principe si l'enfant est inscrit chez vous ou chez l'autre parent.
  • Il n'est pas âgé de plus de 13 ans ou, s'il ne peut pas subvenir lui-même à ses besoins en raison d'un handicap physique, mental ou psychique survenu auparavant, il n'est pas âgé de plus de 24 ans.
  • Il est pris en charge
    • d'une mère de jour, d'une mère de semaine ou d'un centre d'accueil à temps plein, d'une puéricultrice ou d'une infirmière ou d'un éducateur,
    • d'un jardin d'enfants, d'une garderie, d'une crèche ou d'un foyer pour enfants,
    • par une aide ménagère que vous employez, ou
    • dans le cadre de l'exécution des devoirs.
  • Vous engagez des dépenses pour
    • Des prestations en nature, notamment pour le logement et la nourriture de la personne qui s'occupe de vous à domicile, ou
    • la rémunération. Il en va de même pour les remboursements à la personne de garde, par exemple ses frais de déplacement, si les prestations sont mentionnées sur la facture ou dans le contrat.

Montant :

2/3 des dépenses , avec un maximum de 4.000 euros par enfant et par an.

Art :

Les dépenses à reconnaître réduisent vos revenus dans votre avis d'imposition sur le revenu.

Si les conditions ne sont remplies que pour une partie de l'année civile, seuls les 2/3 des dépenses encourues pendant cette partie de l'année civile sont éligibles, avec un maximum de 4.000 euros.

Exemple :

L'enfant atteint l'âge de 14 ans en juillet de l'année civile. Dans ce cas, l'organisme compétent n'accepte que les frais encourus de janvier à juillet.

Si, en tant que parents, vous ne faites pas ménage commun, le montant maximal revient au parent dont l'enfant fait partie du ménage. L'autre parent n'a pas droit à l'aide pour les frais de garde d'enfants parce que l'enfant ne fait pas partie de son ménage.

Si l'enfant fait partie du ménage des deux parents, le montant maximum est divisé par deux, c'est-à-dire que chaque parent a droit à un montant maximum de 2.000 euros, sauf s'ils demandent d'un commun accord une autre répartition du montant maximum.

Remarque

Vous ne pouvez pas faire valoir les dépenses pour

  • L'enseignement, par exemple les frais de scolarité, les cours particuliers ou les cours de langues étrangères,
  • l'enseignement de compétences particulières, comme les cours d'informatique ou de musique,
  • les activités sportives et autres activités de loisirs telles que l'adhésion à des clubs de sport, les cours de tennis ou d'équitation,
  • les repas ou les frais de transport de l'enfant.

Les frais de scolarité peuvent également faire l'objet d'une déduction fiscale sous d'autres conditions, dans le cadre d'un plafond propre.

 

Cette page utilise des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur le règlement général sur la protection des données à la rubrique Protection des données.